Accueil > Economie > Notre tissu économique > Durbuy, commune équitable > Pourquoi Durbuy est devenue la 11e commune du commerce équitable (...)

Pourquoi Durbuy est devenue la 11e commune du commerce équitable ?

  • C’est en 2000, dans une petite commune d’Angleterre, que naît le concept de « commune du commerce équitable » (ou Fair Trade town en anglais). En Belgique,ce titre décerné par Max Havelaar, Oxfam Magasin du monde et Miel Maya récompense les communes engagées dans un programme de sensibilisation au commerce équitable et de soutien à la consommation de ces produits.

    durbuyLa commune de Durbuy y a adhéré en 2012


    Les partenaires institutionnels :

    JPEG - 33.1 ko


    Lancé en 1988 aux Pays-Bas pour délivrer les producteurs du sud de leur dépendance aux prix du marché et aux intermédiaires, Max Havelaar a été le premier label de commerce équitable d’envergure internationale. Aujourd’hui, près de 1 millions de producteurs en bénéficient dans une soixantaine de pays.



    JPEG - 23.9 ko

    Miel Maya Honing ASBL, quant à elle, est une organisation non gouvernementale (ONG) agréée. Elle est active au Nord et au Sud. Au Sud, ses activités consistent en l’appui à des organisations apicoles du Mexique, d’Amérique Centrale et d’Afrique sous la forme de projets de développement. Au Nord, elle sensibilise la population belge au commerce équitable du miel.


    JPEG - 55.8 ko

    Oxfam-Magasin du Monde mène des campagnes de sensibilisation et commercialise dans ses magasins des produits du commerce équitable ainsi que des vêtements de seconde main.


    Ils ont également obtenu ce titre :

    • Anthisnes
    • Bruxelles
    • Eghezée
    • Eupen
    • Fernelmont
    • Florennes
    • Herve
    • Huy
    • Ixelles
    • Jette
    • Mons
    • Nivelles
    • Olne
    • Soignies
    • Waime

    Pour plus d’informations sur ces communes, rendez-vous sur www.cdce.be


    Pourquoi Durbuy est devenue une commune du commerce équitable ?

    C’est en 2011 qu’un habitant de la commune de Durbuy suggère l’idée de cette démarche aux autorités locales. L’idée fait son chemin chez chaque échevin, et le fait d’avoir été impliqué durant 6 ans (2004-2010) dans un partenariat nord-sud avec le Sénégal a certainement préparé le terrain. À partir de là, l’ADL s’est associée au programme et a pris la peine de rédiger le dossier d’admission. Ce dossier devait correspondre aux 6 critères suivants :

    Autorité communale
    Le Conseil communal vote une résolution en faveur du commerce équitable dans laquelle il signifie la participation de la commune à la campagne et il engage l’administration communale à consommer du café et au moins un autre produit équitable, tant pour ses besoins internes que pour les événements qu’elle organise à destination du public.
    Commerces et Horeca
    Des commerces et établissements Horeca installés sur le territoire de la commune proposent au moins deux produits issus du commerce équitable à leur clientèle et visibilisent leur participation à la campagne.
    Entreprises, organisations et écoles
    Des entreprises, des institutions, des organisations, des associations et des écoles de la commune proposent au moins deux produits équitables de façon régulière à leurs travailleurs, leur public ou leurs élèves. Le nombre de chaque type d’acteur engagé doit être représentatif de la taille de la commune ; au minimum une entreprise, une association et une école par commune doivent participer.
    Communication et sensibilisation
    La commune communique régulièrement auprès des médias locaux et via ses propres canaux sur sa participation à la campagne. Elle organise au moins une action de sensibilisation annuelle sur le commerce équitable à destination du grand public.
    Comité de pilotage
    Un comité de pilotage diversifié et représentatif des acteurs locaux est mis en place. Ce comité prend et coordonne les initiatives nécessaires pour l’avancement de la campagne ; il assure l’engagement de la commune dans la durée et la mène à l’obtention du titre.
    Produits agricoles locaux et durables
    Parce que les agriculteurs de chez nous sont également à la merci des pressions financières des marchés internationaux, la commune soutient une nouvelle initiative en faveur de la consommation de produits agricoles locaux et durables. L’initiative est permanente ou renouvelée au minimum annuellement s’il s’agit d’un événement. Elle doit être médiatisée. À Durbuy, l’initiative Li Terroir, site de produits locaux en ligne sur Durbuy et sa région, en témoigne largement.

    durbuy

  Durbuy, c'est aussi

Tourisme
Les infos touristiques
Economie
La vie économique
Japon
Relations belgo-japonaises
Mobilité
Vos déplacements
Enfance
Adresses et conseils
Enquêtes publiques
Dossiers et informations
Conseil communal
Prochain conseil communal
Info Travaux
Les travaux en cours
CPAS
Service Energie